Éditorial

Par Thomas PARIS

Le défi auquel nous, sociétés humaines, sommes confrontées est immense, titanesque. Il s’agit de tout changer. Notre maison brûle, a dit le président Chirac. Aujourd’hui, force est de constater que nous ne regardons plus ailleurs. Des entreprises, grandes et petites, des citoyens, des responsables politiques prennent des mesures, entrent à tour de rôle dans ce qui est la grande entreprise collective du siècle. Chacun à son rythme.

Au-delà de l’efficacité des mesures prises, la question du temps est cruciale. Un compte à rebours est engagé, une course contre la montre. Cette pression temporelle renforce la nécessité d’une approche totale. La transformation nécessite la mobilisation simultanée de tous les acteurs, citoyens, politiques et acteurs économiques. Elle implique des changements qui relèvent de la technique, mais aussi des modes de vie, de l’organisation des sociétés, des schémas de pensée qui structurent nos comportements et nos choix. 

À l’échelle des sociétés, elle porte sur les énergies, les transports, le stockage des données, la logistique, le travail… C’est l’ensemble de nos infrastructures qu’il s’agit de revoir. L’intendance ne suivra pas, elle doit monter au front avec les troupes. À l’échelle d’une grande entreprise, la transition énergétique est un aspect clé. Mais si les évolutions techniques peuvent être favorisées par les technologies numériques, il faut aussi changer… tout le reste. ENGIE Impact l’observe dans son travail d’accompa­gnement des grands groupes qui s’engagent.

L’ampleur des transformations à opérer, l’équilibre à trouver entre progrès et régulation des compor­tements, mettent l’État et les entreprises dans un contexte de coévolution, qui appelle à repenser leurs rapports. Cette coévolution semble aussi vertueuse à l’échelle d’une fédération professionnelle comme celle de la propreté, où la mise en place d’une stratégie RSE ambitieuse se joue dans un dialogue avec les entreprises, les salariés, mais aussi les clients et les pouvoirs publics. Une démarche qui conduit à sortir de l’invisibilité des travailleurs essentiels. 

Notre maison brûle. Il nous faut éteindre l’incendie. Dans le même temps, il nous faut accélérer le travail de rénovation complète, du sol au plafond, qui a été entrepris.

Sommaire

Articles

Parrains & partenaires

Logo Algoé
Logo Chaire Futurs de l'industrie et du travail
Logo Chaire Mines urbaines
Logo Chaire Phénix – Grandes entreprises d'avenir
Logo EDF
Logo ENGIE

Executive Master – École polytechnique

Logo FABERNOVEL
Logo Groupe BPCE
Logo Groupe RATP
Logo GRTgaz
Logo Id VectoR
Logo IQSOG
Logo L'Oréal
Logo La Fabrique de l'industrie
Logo La Revue française de gestion
Logo MINES ParisTech

SETN

Logo UIMM
Logo Université Mohammed VI Polytechnique
Logo Ylios

Le comité de soutien

Pour appuyer les développements de l’École de Paris, notamment dans son ouverture internationale, nous avons créé un comité de soutien.

Il permet à ceux qui sont attachés à nos activités de nous soutenir par des dons personnels, ou de leur entreprise.

Voici nos membres actuels :

Pour obtenir plus de précisions sur les modalités d’adhésion au comité de soutien, n’hésitez pas à nous consulter.

 

  • ​Le Journal de l’École de Paris du management est édité par l’Association des Amis de l’École de Paris – 60, boulevard Saint-Michel – 75272 Paris Cedex 06 – France
  • Tél. : 01 42 79 40 80
  • E-mail : contact@ecole.org
  • ISSN : 1253-2711
  • Directeur de la publication : Michel Berry
  • Cofondateur : Thierry Weil
  • Rédactrice en chef : Caroline Elisséeff
  • Secrétaire de rédaction : Marie Vallée
  • Abonnements : Mathieu Degoul
  • Conception graphique et iconographie : Marie Vallée
  • Photo de couverture : Gardening, c.1637-38 (oil on panel), Pieter Brueghel le Jeune © Bridgeman Images
  • Illustrations dans le premier article : Véronique Deiss
  • Réalisation en html : Simon Duflos
  • © Pour toute reproduction totale ou partielle, contacter l’École de Paris du management.

L'accès à cet article est payant

Si vous avez déjà acheté le Journal, ou si vous êtes abonné, merci de .

Si vous souhaitez consulter ce numéro ou vous abonner, cliquez ci-dessous pour plus d'informations :

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc