• Penser notre monde d'après

    À travers les leçons de la gestion de la crise sanitaire, Thomas Paris met en lumière les enjeux du changement de paradigme qui nous mènera au "monde d'après".

    "La manière dont on vit aujourd'hui a été bâti sur l'idée selon laquelle les ressources sont illimitées. À partir du moment où les ressources sont limitées, l'ensemble des composantes de notre société doivent être repenser." – Thomas Paris

    Interview de Thomas Paris, animateur du séminaire Création, par Jean-Philipe Denis, diffusée par Xerfi Canal.

    Lire la suite

    Penser notre monde d'après

  • Organiser des grands salons professionnels même en période de confinement

    Lundi 10 mai 2021 | 17h30 - 19h30 Séminaire Transformations numériques

    Les foires et salons professionnels sont des outils aussi anciens qu’indispensables au développement des affaires. À l’heure où les réunions publiques sont interdites, le numérique peut-il y jouer le même rôle que le télétravail, à savoir conserver l’essentiel (se rencontrer) tout en apportant quelques nouveautés ? L’enjeu est essentiel pour une filière professionnelle composée essentiellement de petites entreprises. C’est pour répondre à ce défi que le salon Millésime Bio 2021, Mondial du vin biologique (plus de 1 300 exposants et 7 000 visiteurs professionnels à Montpellier en 2020), a sollicité le groupe Mediactive, qui assure de manière discrète la partie digitale de l’organisation de grandes manifestations publiques comme le salon des Entrepreneurs, Viva Technology ou le fameux forum de Davos en format physique ou digital. De l’avis des nombreux participants et exposants de Millésime Bio 2021, il ne manquait rien, à part peut-être la dégustation. Un tour de force digital qui ouvre des perspectives…

  • La révolution circulaire du Groupe SEB

    Séminaire Économie et sens

    Dans les années 2000, le Groupe SEB est confronté au risque de voir ses marchés envahis par des produits low cost venus d’Asie. L’alternative paraît alors claire ; ne rien faire conduira à la mort du Groupe. Il faut donc chercher à faire des produits de qualité qui durent et les rendre réparables longtemps à des coûts raisonnables. La conception des produits est revue pour les rendre facilement démontables. Une politique de diffusion à prix coûtant des pièces de rechange pendant plus de dix ans est mise en place, ainsi que des partenariats avec des réparateurs. Une joint-venture sociale va même être lancée en 2021 avec une association d’insertion pour créer, à la porte de la Chapelle, à Paris, un centre de réparation fournissant la région parisienne. Puis, le Groupe s’attaque à la recyclabilité des produits et se lance dans une politique de partage des objets. Comme il vend 12 objets par seconde dans le monde, cette politique est aussi bonne pour la planète. Préoccupations éthiques et économiques vont ici de pair !

  • Quand six ETI s’unissent pour créer une université d'entreprise

    Mardi 25 mai 2021 | 17h30 - 19h30 Séminaire Aventures industrielles

    En 2014, Patrice Bonte, qui dirige une école de management dans une ETI, est sollicité pour créer une université d’entreprise en mutualisant des moyens avec d’autres ETI. Après quelques mois de consultations, il propose la création d’ALETIA par six partenaires aux principes de gouvernance proches, mais non-concurrents, ce qui facilitera la liberté des échanges et l’enrichissement des pratiques. Une quinzaine de programmes sont progressivement mis au point, dans lesquels les membres des entreprises confrontent leurs expériences, souvent sans hésiter à mélanger les niveaux hiérarchiques. Des parcours de six fois deux jours sont aussi créés pour ouvrir de nouveaux horizons à de jeunes talents, chacune des étapes étant prise en charge par un dirigeant d’une des entreprises, sélectionné pour sa compétence et ses talents pédagogiques. La formule est très appréciée, et c’est maintenant le moment de l’élargir à d’autres ETI…

     

  • Comment gérer des créatifs ingérables ?

    La créativité, c’est la recherche de l’insoupçonnable, c’est partir dans l’inconnu. Le créateur ne tient pas ses promesses, contrairement au chef de projet ou à l’industriel, ce qui est perturbant dans notre système éducatif et politique où nous sommes formés à l’obéissance. On ne décide pas d’être inventeur, c’est le résultat d’une action. La faculté d’inventer est plus une histoire d’attitude que d’aptitude. Par ailleurs, l’inventeur n’est jamais seul, il est toujours entouré d’une équipe de créatifs. Il existe deux tueurs de l’innovation : le sentiment d’injustice et le manque de confiance. Il nous fallait donc réduire le sentiment d’injustice et créer un état de confiance. Depuis quarante ans, Creaholic s’est définie comme « une société de créatifs sans avenir ». Ni le travail ni le salaire ne sont garantis. Tout comme la confiance, l’instabilité est une notion clé dans la création.

Nos dernières parutions - Tout voir

La logistique, un impensé de la politique en France ?


La crise de la Covid-19, avec ses carences de masques, de tests et de vaccins, a brutalement rappelé l’importance de la logistique. Plus qu’à une impéritie du Gouvernement, ce problème semble tenir à une appréhension incomplète de la logistique par l’État : il la perçoit comme une simple fonction d’exécution – selon le célèbre adage « l’intendance suivra » –, alors qu’elle doit être intégrée très en amont dans l’élaboration des stratégies. La France pèche également par une insuffisante coordination des acteurs publics et privés de la logistique, tout comme des instances de décision centrales et des échelons locaux. La logistique est pourtant un levier déterminant de la dynamisation économique des territoires, de la compétitivité des entreprises, mais aussi de la réponse aux enjeux environnementaux.

Comment gérer des créatifs ingérables ?


La créativité, c’est la recherche de l’insoupçonnable, c’est partir dans l’inconnu. Le créateur ne tient pas ses promesses, contrairement au chef de projet ou à l’industriel, ce qui est perturbant dans notre système éducatif et politique où nous sommes formés à l’obéissance. On ne décide pas d’être inventeur, c’est le résultat d’une action. La faculté d’inventer est plus une histoire d’attitude que d’aptitude. Par ailleurs, l’inventeur n’est jamais seul, il est toujours entouré d’une équipe de créatifs. Il existe deux tueurs de l’innovation : le sentiment d’injustice et le manque de confiance. Il nous fallait donc réduire le sentiment d’injustice et créer un état de confiance. Depuis quarante ans, Creaholic s’est définie comme « une société de créatifs sans avenir ». Ni le travail ni le salaire ne sont garantis. Tout comme la confiance, l’instabilité est une notion clé dans la création.

Nos dernières parutions

Prochaines séances - Tout voir

Organiser des grands salons professionnels même en période de confinement

Séminaire Transformations numériques


Par

Désobéir pour mieux servir&nbsp;: <em>corporate hacking</em> contre Covid-19

Séminaire Management de l'innovation


Par

  • Aude NYADANU, Fondatrice et présidente de Lowpital, ancienne cheffe de projet Innovation au siège de l'AP-HP
La révolution copernicienne qui replaça le XV de France au centre de la planète rugby

Séminaire Création


Par

  • Didier RETIÈRE, Directeur technique national, Fédération française de rugby
Quand six ETI s’unissent pour créer une université d'entreprise

Séminaire Aventures industrielles


Par

Accéder à l'agenda

Ouvrages

Il suffisait de leur donner envie...

  • -

Par Patrick Negaret

Comment libérer les énergies dans une organisation publique hiérarchique et traditionnelle ? À travers la transformation de la CPAM des Yvelines (1200 salariés sur 15 sites) racontée de l’intérieur par celui qui l’a conduite, c’est une véritable leçon de mise en mouvement des organisations qui nous est donnée.

Soucieux que le personnel gagne en efficacité tout autant qu’en plaisir au travail, l’auteur a engagé un vaste chantier de libération des énergies avec comme ligne directrice l’autonomisation, la confiance ou encore la reconnaissance. Loin d’appliquer des dogmes managériaux, tels ceux de l’entreprise libérée, il prône une démarche de bon sens, pragmatique, partant du terrain et accordant le droit à l’erreur. Et les résultats sont là : diminution de l’absentéisme et du turnover, amélioration du service rendu aux assurés…

Ouvrages

Prise de parole

1825 orateurs sont intervenus depuis la création des séances de l'École de Paris. Voici un aperçu de nos prochains invités :

Philippe CHATRY

Directeur associé, Mediactive

10 mai 2021

Organiser des grands salons professionnels même en période de confinement

Olivier GOUÉ

Chef de projet du salon Millésime Bio, SudVinBio

10 mai 2021

Organiser des grands salons professionnels même en période de confinement

Aude NYADANU

Fondatrice et présidente de Lowpital, ancienne cheffe de projet Innovation au siège de l'AP-HP

19 mai 2021

Désobéir pour mieux servir : corporate hacking contre Covid-19

Didier RETIÈRE

Directeur technique national, Fédération française de rugby

20 mai 2021

La révolution copernicienne qui replaça le XV de France au centre de la planète rugby

Patrice BONTE

Président, Alliance des ETI Agiles (ALETIA)

25 mai 2021

Quand six ETI s’unissent pour créer une université d'entreprise

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc