• Rendre les entreprises de taille intermédiaire plus attractives ?

    Mardi 27 février 2024 | 17h30 - 19h30 Séminaire Aventures industrielles

    Emmanuel Macron a récemment souhaité 1 000 entreprises de taille intermédiaire (ETI) supplémentaires d'ici à la fin de son quinquennat. Dans un contexte de réindustrialisation et de régionalisation des chaînes de valeur, le Gouvernement veut ainsi mettre en valeur ce type d’entreprises dont on sait l’importance en Allemagne. Manquent-elles d’attractivité alors qu’elles ont des atouts à faire valoir ? Quelles sont leurs clés pour attirer les talents ? Souffrent-elles des tensions actuelles sur le marché de l’emploi ? Telles sont les questions qui ont guidé Louis Gaget et Manon Nguyen Van Mai dans leur mémoire de troisième année de formation au Corps des mines. Ils ont ainsi découvert des ETI passionnantes, dont ils ne soupçonnaient toutefois parfois pas l’existence. Ils feront part de leurs découvertes et de leurs suggestions pour mieux faire connaître ces entreprises de taille intermédiaire.

  • L’industrie spatiale en pleine innovation

    Mercredi 28 février 2024 | 8h45 - 10h45 Séminaire Management de l'innovation

    Les grandes nations spatiales, longtemps seules à pouvoir partir à la conquête de l’espace grâce à des barrières à l’entrée considérées comme infranchissables, sont désormais concurrencées par de nouveaux entrants et la privatisation des ambitions spatiales. L’aventure d’Arianespace est aujourd’hui au cœur de ces bouleversements entre la déferlante SpaceX, la guerre en Ukraine qui l’a privée du lanceur Soyuz et la préparation de l’entrée en service d’Ariane 6 et de Vega C dans un contexte de délitement de l’unité européenne. En outre, les satellites volent en constellation, l’usage de l’espace devra être durable et la lune redevient un objectif. Arianespace a dû améliorer sa compétitivité et restructurer la gouvernance de sa chaîne de valeur. De son côté, ArianeGroup doit concevoir des technologies plus modulaires et innover sur les lanceurs et les systèmes de propulsion. Stéphane Israël viendra présenter et discuter les défis de l’innovation dans l’industrie spatiale européenne.

  • Les séances de 2021 à découvrir ou redécouvrir


    Vous pouvez dès à présent télécharger gratuitement tous les comptes rendus des séances de 2021 et des années précédentes. 

    Bonne lecture !

  • Journal n°165 Janvier / Février 2024

    Renouveler les regards, libérer les potentiels

Nos dernières parutions - Tout voir

Le Secours populaire français, porte-parole des sans voix et aiguillon des pouvoirs publics


Le Secours populaire français est né en 1945, porté par des survivants des camps d’extermination ou par leurs enfants, qui ont voulu rassembler des bénévoles, quelles que soient leurs convictions philosophiques ou religieuses, leur âge ou leur éducation. Largement connue pour son intervention lors de l’effondrement du barrage de Malpasset en 1959 ou lors de la grève des mineurs en 1963, tout en soutenant les personnes en difficulté au coin de la rue, l’association connaît une croissance impressionnante. Elle est reconnue d’utilité publique en 1985, puis Grande Cause nationale en 1991, ce qui étend sa notoriété et son activité. Aujourd’hui, elle intervient dans 90 pays avec 87 000 animateurs-collecteurs bénévoles. Henriette Steinberg, engagée dans le mouvement depuis plus de soixante ans, en assume maintenant la direction. Elle expliquera comment l’association joue son rôle de porte-parole des sans voix et d’aiguillon des pouvoirs publics, tout en étant très décentralisée pour s’adapter aux conditions locales.

L’économie monastique : le management de la sobriété entre innovation et tradition


Depuis le VIe siècle, les monastères contemplatifs chrétiens équilibrent leur vie entre la prière et le travail, selon le précepte ora et labora, dicté par la règle de saint Benoît et repris par les différentes règles monastiques. Qu’en est-il aujourd’hui? Comment ces organisations séculaires arrivent-elles à tenir ce fragile équilibre, prises en étau entre leurs priorités spirituelles, leur vie de sobriété en retrait du monde, la raréfaction des vocations, les nécessités de trouver des revenus pour (sur)vivre et les exigences toujours plus pressantes et normées des marchés? Les travaux de Marie-Catherine Paquier, qui fait partie des très rares chercheurs en gestion à travailler en immersion longitudinale dans les monastères, révèlent la façon dont ces écosystèmes se sont approprié les outils de gestion pour développer un art du management de la sobriété ou de la suffisance. Entre tradition et innovation, Marie-Catherine Paquier détaille en particulier une pratique nuancée du marketing fondée sur « ce qui suffit ».

Nos dernières parutions

Prochaines séances - Tout voir

Rendre les entreprises de taille intermédiaire plus attractives ?

Séminaire Aventures industrielles


Par

L’industrie spatiale en pleine innovation

Séminaire Management de l'innovation


Par

Apprendre dans le partage avec les acteurs de la cité

Séminaire Économie et sens


Par

Reconstruire Notre-Dame

Séminaire Création


Par

Accéder à l'agenda

Ouvrages

Faiseurs, Faiseuses

  • -

Par La Fabrique de l’industrie, l’UIMM et l’École de Paris du management

Qui, parmi celles et ceux appelant à un retour du made in France au nom de notre souveraineté industrielle, a seulement déjà vu une usine, sans même parler de la visiter ? Nous connaissons trop mal cet univers dont nous parlons sans cesse. Pour résoudre ce paradoxe, il faut braquer les projecteurs sur des exemples de ce que sont devenus aujourd’hui les métiers du faire.

La Fabrique de l’industrie, l’UIMM et l’École de Paris du management vous proposent le premier opus d’une publication commune, au format mook, intitulée Faiseurs, Faiseuses. Conçu comme un voyage enthousiaste à la découverte de celles et ceux qui font l’industrie, cet ouvrage répond à un constat sans appel : malgré le consensus post-Covid sur la nécessité de réindustrialiser notre pays, les entreprises ont toujours autant de difficultés à recruter, les usines à être acceptées, les jeunes à envisager ces métiers. Nos choix butent toujours sur les mêmes paradoxes, parce que nous sommes encore le jouet de vieilles représentations : qui, parmi celles et ceux qui se disent sensibles à la noblesse du métier manufacturier, a connu le travail en atelier ? Pas grand monde, en réalité. Pour que ce basculement s’opère, il faut braquer les projecteurs non pas sur des résultats théoriques, mais sur des exemples vivants et incarnés de ce que sont devenus aujourd’hui les “métiers du faire”.

Sortie en kiosque le 20 janvier 2023.

>> Télécharger la version PDF

 

Ouvrages

Prise de parole

1984 orateurs sont intervenus depuis la création des séances de l'École de Paris. Voici un aperçu de nos prochains invités :

Louis GAGET

Ingénieur des mines

27 février 2024

Rendre les entreprises de taille intermédiaire plus attractives ?

Manon NGUYEN VAN MAI

Ingénieure des mines

27 février 2024

Rendre les entreprises de taille intermédiaire plus attractives ?

Stéphane ISRAËL

Président exécutif d’Arianespace

28 février 2024

L’industrie spatiale en pleine innovation

Angélique FIGARI

Cofondatrice de la Maison de l’Apprendre

6 mars 2024

Apprendre dans le partage avec les acteurs de la cité

Tiphaine BONNET

Cofondatrice de la Maison de l’Apprendre

6 mars 2024

Apprendre dans le partage avec les acteurs de la cité

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc