Mener une disruption systémique : le cas de l’hydrogène

Télécharger le compte rendu
Lire au format HTML

Michèle AZALBERT

Directrice générale de la business unit Hydrogène, ENGIE

Séminaire Vie des affaires | vendredi 5 mars 2021 - 9h30 - 12h00

Séance organisée en visioconférence sur Zoom. 

L’hydrogène renouvelable suscite de grands espoirs. Pour ENGIE, qui travaille sur cette énergie depuis plus de vingt-cinq ans, l’heure est désormais à l’activation de nouveaux marchés et au déploiement d’importantes infrastructures de production, afin de répondre aux besoins de l’industrie et enclencher le cercle vertueux : effet d’échelle, amélioration de la technologie, baisse des coûts, diversité des cas d’usage. Il lui faut aussi mieux valoriser les autres produits de la filière (eau, oxygène, chaleur…), dérisquer les projets dans un cadre réglementaire en perpétuelle évolution et orienter les politiques publiques. Une telle disruption systémique de toute une filière est hors de portée d’une start-up. En assumant une place de pionnier et en se dotant d’une business unit fédérant, sur des projets clients, toutes les compétences hydrogène du Groupe, mais aussi celles de tout l’écosystème, y compris ses concurrents, ENGIE entend réussir à décarboner nos modes de vie et contribuer au développement des territoires, surtout lorsqu’ils bénéficient d’un potentiel solaire et éolien exceptionnel.

Les Phénix

Le compte rendu de cette séance a été rédigé par :

Pascal LEFEBVRE

En partenariat avec :

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc