Pour un réveil écologique, ce que les jeunes attendent maintenant des entreprises

Télécharger le compte rendu

Didier HOLLEAUX

Directeur général adjoint d’ENGIE


Marie-Aimée FERTÉ

Université Paris-Dauphine – PSL, membre du collectif Pour un réveil écologique


Adam MELKI

Sciences Po, membre du collectif Pour un réveil écologique


Olivier TRUFFINET

École polytechnique, membre du collectif Pour un réveil écologique

Séminaire L'École de Paris vient chez vous | mardi 1 décembre 2020 - 17h00 - 19h00

Séance organisée en visioconférence.

En 2018, des étudiants et jeunes diplômés, outrés de voir que, malgré les appels répétés des scientifiques et la multiplicité des changements irréversibles observés, nous continuons notre cheminement vers une catastrophe environnementale et humaine, lancent un manifeste qui mobilise rapidement plus de 30 000 d’entre eux. Ils savent que les entreprises recherchent leurs talents et cela leur donne un levier : ils rejoindront uniquement celles qui agissent comme ils le souhaitent et les feront évoluer. Pour ce faire, ils s’arment en notant les entreprises, en indiquant des questions à poser lors des entretiens de recrutement, en créant des dispositifs pour s’instruire des premiers pas des recrutés et les aider, en réalisant notamment des études sectorielles. Pour eux, le dialogue avec les entreprises est un moyen de les faire évoluer et de leur faire sentir leur détermination. C’est dans cet esprit que trois membres du collectif Pour un réveil écologique s’entretiennent avec le directeur général adjoint d’ENGIE.

Sixième séance des Grands débats École de Paris – ENGIE, organisés en partenariat avec ENGIE University et animés par Michel BERRY, fondateur de l'École de Paris du management.

La transition énergétique

Le compte rendu de cette séance a été rédigé par :

Sophie JACOLIN

En partenariat avec :

Les cookies Google Analytics
Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous interesse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc